Steven Pinker, Gérald Bronner, Michel Serres sont des gourous !

Steven Pinker, Gérarld Bronner, Michel Serres sont des gourous !

Alors, j’arrête le suspense tout de suite, je pense exactement l’inverse, que ce sont parmi les meilleurs défenseurs de la science et rationalité, mais c’est quelqu’un qui m’a surpris en me parlant de coachs et gourous lorsque j’ai cité Steven Pinker, Gérald Bronner, Michel Serres !

La rationalité n’est pas la science !

Cette phrase fut écrite par mon interlocuteur.

C’est à partir de là, je crois, qu’a commencé l’incompréhension, je cite Gérald Bronner sur sa position visant à défendre rationalité et science, et mon interlocuteur m’explique que rationalité et science sont contradictoires.

J’explique que je ne pense pas puisque Gérald Bronner invitait amicalement à la révolte de la rationalité lors des 50 ans de l’AFIS, Association Française pour l’Information Scientifique, qui défend justement la science, combat son instrumentalisation, et lutte aussi contre les pseudo sciences.

Franck Ramus directeur de recherche CNRS, membre AFIS : psychomachin ?

Ensuite, j’évoque la critique du livre du psychologue Steven Pinker, sur le triomphe des Lumières, ode à science et raison pour le progrès et l’humanisme universel qui en découle, et je cite la critique du livre par le psycholinguiste Franck Ramus, et j’évoque aussi Michel Serres parlant d’optimisme de combat (au sens, continuer à avoir confiance en science et raison pour relever les défis à venir, comme les nombreux défis déjà relevés par science et raison notamment depuis les Lumières, ayant amené énormes progrès pour l’humanité, triplement espérance de vie, etc…).

A ce moment là, j’utilise précisément ces mots là, et je pense que mon interlocuteur n’en sait pas plus sur Gérald Bronner, Michel Serres, Steven Pinker et Franck Ramus.

Et, il me dit que ce sont des coachs et gourous, qu’ils préfèrent s’intéresser à des scientifiques, que « psychomachin », ce n’est pas scientifique.

Je lui rappelle ensuite que Steven Pinker est professeur à Harvard, que Franck Ramus est directeur de recherche au CNRS, que Michel Serres fut professeur à Stanford et académicien, ce n’est pas un argument d’autorité, mais juste pour indiquer que l’on est loin de coachs et gourous que justement, combattent ces personnes !

Comment peut-on en arriver à qualifier Steven Pinker, Michel Serres, Gérald Bronner de coachs / gourous ?

Sans doute qu’il y a une part de responsabilité dans l’image que les personnes ont de la science d’aujourd’hui.

Et peut être aussi que les termes utilisés ont eu une connotation moins favorable.

Par exemple, la confusion entre la psychologie qui est tout à fait une science, et la psychanalyse, qui est une pseudo science, combattue à juste titre par l’AFIS.

Ou encore, si j’avais utilisé les termes chercheur en neurosciences pour définir Franck Ramus et Steven Pinker, cela serait mieux passé que psychologue et psycholinguiste ?

Ou peut être que la médiatisation de Steven Pinker et Michel Serres peut amener à les qualifier directement de coachs et gourous, sans s’intéresser même à qui ils sont, ce qu’ils écrivent ?

Heureusement que je n’ai pas indiqué à mon interlocuteur que Gérald Bronner est sociologue, car lui prône à juste titre une sociologie rationnelle et rigoureuse sur le plan méthodologique, mais la tradition française de sociologie n’est malheureusement pas de ce bord, et sans doute connotation négative du terme sociologie (idem pour la philosophie d’ailleurs, rappel : l’objectif de la sociologie et d’une science doit être de distinguer le « vrai » du « faux », et surtout pas de dire le « bien » ou le « mal », car là, on approche des dérives religieuses).

Je pense que le pire ici, c’est que j’étais d’accord avec mon interlocuteur sur le fait qu’il faille écouter scientifiques et pas des gourous et coachs, mais, forcément, si il qualifie de gourous et coachs d’éminents scientifiques défendant justement science et méthode scientifique rigoureuse, il y a incompréhension.

Bref, la révolte de la rationalité ou plutôt la défense de la rationalité doit être faite aussi parmi ceux qui se disent rationnels, ou alors, cela amène des échanges surréalistes et curieux.

Le mieux est de lire le livre déchéance de rationalité de Gérald Bronner, le livre le Triomphe des Lumières de Steven Pinker et le livre c’était mieux avant de Michel Serres pour développer son esprit critique.

Article mis à jour le

Auteur : Belkacem BENHAMMOU

Ingénieur Internet et statistiques de formation, bourse depuis 1997, liberté financière depuis 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.